Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 mai 2010

A propos du prénom Napoléon et du nom de famille Bonaparte

Le nom de famille des princes de la famille impériale française, c'est-à-dire des descendants de Napoléon et de ses frères ne peut être que Bonaparte. En effet, quelles que soient les dispositions légales ou la pratique de la famille, les éléments suivants plaident en faveur du nom Bonaparte.
 
* Le nom de famille de Napoléon, de ses parents et de ses frères était Bonaparte.
* C'est le seul nom de famille universellement connu dans le monde et souvent admiré, très rare sont les gens qui imaginent que Napoléon soit un nom de famille.
* Il n'est pas prouvé que Napoléon contrairement à ce qui est parfois écrit ait changé le nom de famille Bonaparte en Napoléon ; cela est souvent affirmé y compris par des historiens mais les références du texte légal établissant ce fait ne sont jamais données (certains historiens passent plus de temps à se recopier les uns les autres qu'à aller vérifier les sources primaires),
* Quand bien même, il l'aurait fait c'eût été contraire à la logique car alors les garçons portant le prénom de Napoléon dans sa famille (et ils sont nombreux à commencer par son fils), se seraient appelés Napoléon Napoléon (deux fois, une première pour le prénomn, une seconde pour le nom de famille).
* Bonaparte n'a pas été réservé aux descendants de Lucien puisque Napoléon III s'est fait élire sous le nom de Louis-Napoléon Bonaparte et de même le fils de Jérôme, a pris le nom de Bonaparte.
* Comme il est de règle dans toutes les Maisons souveraines régnantes, les actes d'état civil concernant les princes et princesses dynastes de la famille impériale ne comportèrent plus sous le second empire, que les prénoms précédés du prédicat d'altesse impériale, à l'exclusion du nom patronymique, mais celui-ci ne fut pas pour autant abandonné. C'est ainsi que le Prince Impérial (1856-1879), dont l'acte de naissance porte seulement les prénoms de Napoléon Eugène Louis Jean Joseph, sera inscrit sur les listes de conscription, pour le tirage au sort de 1878, sous le nom de Bonaparte. C'est néanmoins cette pratique et sa perpétuation dans les actes civils à l'étranger qui a conduit à laisser penser que les descendants de Jérôme ne portaient plus le nom de Bonaparte. Que cela soit officialisé ou non, ne change rien au fait qu'il s'agit d'une erreur.
* L'officialisation n'est même pas prouvée car selon l'historien Jean-Claude Lachnitt, c'est sous le patronyme Bonaparte qu'a été annoncé, le 3 mai 1997, le décès de Son Altesse Impériale Louis Jérôme Victor-Emmanuel Léopold Marie Bonaparte prince Napoléon.
* Les fères de Napoléon, de même que Murat, ont accolé à leur prénom celui de l'empereur. Louis, Joseph, Jérôme ont régné sous les noms de Louis-Napoléon, Joseph-Napoléon, Jérôme-Napoléon mais Napoléon n'était pas un patronyme mais une partie de leur prénom de souverain. Ainsi, sur la tombe de Joseph aux Invalides, il est inscrit Joseph Napoléon Ier et non Joseph Ier. Le fait que le quantième premier soit situé après Napoléon le prouve. L'absence de trait d'union entre Jospeh et Napoléon s'explique par le fait que le recours au trait d'union entre les prénoms est tardif.   
  
A noter que Napoléon serait issu de la forme italienne du prénom germanique ''Nibelung'' (source : Henri Grégoire, L’étymologie de Napoléon, Nepoleone-Nepulune-Nibelung, Bulletins de l'Académie royale de Belgique, n°6-9, Bruxelles, 1936, p. 351-357.). Nibelung a donné les prénoms médiévaux Nivelon en France et Nevolone en Italie. A partir du douzième siècle, le prénom Nevolone s'est répandu à partir de l'Italie centrale et par attraction de Napoli (Naples c'est-à-dire Neapolis) et Leone (lion) aurait évolué en Nepolone, Nepoleone, puis Napoleone. L'empereur des Français soucieux de se situer dans la continuité de Charlemagne portait donc un prénom qui fut courant dans une branche collatérale des Carolingiens, les Nivelonides, descendants d'un frère ou demi-frère de Charles Martel nommé Childebrand.
 
Alaric Osmond

12:38 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.