Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 mai 2007

Pour le ravalement du Palais de Chaillot et la continuation de son aménagement par l'affectation de chaque aile à un thème unique et la création d'un restaurant sur son toit.

L’une des deux ailes du Palais de Chaillot a été transformée en Cité de l’Architecture et du Patrimoine. On ne peut que saluer cette initiative qui donne son unité à un monument superbe, d’une élégance à la fois majestueuse et imposante. Elle permettra de mieux faire connaître l’architecture et le patrimoine français en lui consacrant un lieu emblématique et spectaculaire, idéalement placé face à la Tour Eiffel.

Faire correspondre l’unité architecturale et l’unité de destination est nécessairement un gage de succès, d’efficacité, de rationalité, de lisibilité, de notoriété. Ce principe devrait être appliqué à tous les monuments parisiens.

En particulier, l’autre aile du Palais de Chaillot aurait aussi vocation à devenir le lieu d’un thème unique, une autre cité sur un thème à trouver, quitte à déménager le musée de la Marine qui aurait aussi intérêt à bénéficier d’une surface d’exposition plus importante. Quant au musée de l'homme il a perdu une grande partie de son intérêt depuis le déménagement au quai Branly de l'essentiel de ses collections. Son réaménagement  qui sera sans doute réussi ne lui donnera pas à nouveau le rayonnement qui fut le sien autrefois. L'aile Passy du Palais mérite d'abriter un immense et magnifique musée.

Les concepteurs voudraient faire de l’aile du Palais de Chaillot l’équivalent pour l’architecture et le Patrimoine de que représente le centre Pompidou pour l’art contemporain aussi bien termes de notoriété nationale et internationale que de fréquentation et de rayonnement.

On peut donc suggérer au responsables de la cité de créer un grand restaurant sur le toit du Palais de Chaillot : la vue imprenable en fera un pôle d’attraction très efficace. Le restaurant installé sur le toit du centre Pompidou bénéficie lui aussi d'une vue expcetionnelle et de fait il contribue à le rendre très attractif. De même le restaurant installé sur le musée du Quai Branly contribue au rayonnement de l'institution voulue par Jacques Chirac. Un restaurant installé sur le toit de la Cité du Patrimoine contribuerait à identifier ce nouveau phare culturel de Paris.

On leur suggérera aussi de procéder à un ravalement complet de toutes les façades du Palais qui en a vraiment besoin. Ravalées, les façades du Palais de Chaillot seraient encore plus spectaculaires et admirables surtout le soir quand elles sont illuminées.

Alaric Osmond

10:40 Publié dans Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.